… ainsi le titre de l’article paru le 10.11.2017 dans le Républicain Lorrain. En effet un climat électrique dominait la salle lors de la réunion de la commission locale d’information de la centrale de Cattenom.

C’était la réponse de Thierry Rosso, directeur de la centrale de Cattenom, qui, suite à l’intrusion d’activistes Greenpeace le 12. octobre 2017 avec l’objectif de dénoncer la fragilité et l’accessibilité de ces bâtiments chargés de radioactivité, a préféré d’attaquer plutôt de défendre.

Qu’a fait EDF donc pour prendre en main ce problème depuis ? Rien. Au lieu de prendre en main ce problème de sécurité, EDF a porté plainte contre les activistes de Greenpeace. Le procès aura lieu le 27 février, à Thionville : nous nous mobiliserons à 11h30, sur la Place de la Mairie, pour soutenir nos activistes.

Tout ce qui a été discuté lors de la réunion est à trouver dans le compte rendu de la réunion publique de la Commission Locale d’Information (CLI):

Compte rendu CLI Cattenom 09.11.2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *